Nature en ville et adaptation au changement climatique - Étude CEREMA

Maître d’ouvrage : Ville de Libourne
Direction : D° du Projet Urbain & D° Générale des Services Techniques

La nature en ville joue de nombreux rôles : support de biodiversité, réduction des risques inondations, aménités paysagères, ou encore régulation thermique des zones impactées par les îlots de chaleur. Libourne a fait appel au Cerema pour l’accompagner sur la démarche d’adaptation de la ville au changement climatique, en s’appuyant notamment sur les solutions fondées sur la nature comme levier d’action. Consciente des enjeux environnementaux présents sur le Libournais, et soucieuse de préserver le cadre de vie de ses habitants, la ville s’est interrogée sur la nécessaire évolution de son territoire face au bouleversement climatique et à l’érosion de la biodiversité.

Comment renaturer la ville dans un contexte d’adaptation au changement climatique ? Le souhait est d’y répondre à l’aide d’une approche transversale, en croisant les regards des acteurs de l’urbanisme, de la biodiversité, de la qualité des espaces publics, du projet politique de territoire ou encore de la sensibilisation citoyenne.

L’étude se décline en sept grands volets ; cinq avec une approche technique, deux autres avec une approche d’accompagnement méthodologique :

  • La cartographie des îlots de chaleur urbains
  • La déclinaison des trames vertes et bleues sur la ville
  • La définition d’une stratégie de désimperméabilisation des sols et de gestion alternative des eaux pluviales.
  • La définition d’une stratégie de végétalisation
  • La déclinaison Libournaise de l’outil SÉSAME (Services ÉcoSystémiques rendus par les Arbres, Modulés selon l’Essence), afin de valoriser les services rendus par les arbres dans le cadre de la stratégie de végétalisation.
  • L’accompagnement sur un site démonstrateur
  • Un volet d’accompagnement dans la sensibilisation des habitants et la communication autour du partenariat (articles de vulgarisation, posters pédagogiques, présentation en réunions publiques).

Coût prévisionnel du projet HT : 179 996,00 € HT
Coût prévisionnel du projet TTC : 215 995,20 € TTC

Calendrier prévisionnel : 2021 - 2024
Vote en Conseil municipal du 14 décembre 2020

Partenaires sollicités - Montant obtenu en €
Région Nouvelle-Aquitaine10 000 €
État : ADEME23 702 €
État : CEREME89 998 €
Agence de l'Eau Adour-Garone18 377 €