Musée des beaux-arts

Bénéficiant de l'appellation "Musée de France" par le Ministère de la Culture et de la Communication, le musée des beaux-arts de Libourne présente aux visiteurs un panorama d’œuvres des écoles européennes du XIVe au XXe siècle.
Le musée dispose de 2 lieux d'expositions : le 2ème étage de la mairie pour ses collections permanentes et la Chapelle du Carmel pour les collections temporaires.



Collections permanentes au musée des Beaux-Arts

Datant du XIXe siècle, le musée se trouve au deuxième étage de l’hôtel de ville. Bien qu’ayant subi des transformations après son aménagement, le musée, composé de deux salles, a conservé son esprit d’origine et notamment le magnifique vitrail décoratif portant l’emblème de la ville.

Les salles d’un musée vivant s’animent au rythme des mouvements d’œuvres. Acquisitions récentes, départs et retours de prêt, restaurations, associations inédites, sorties de réserves. Par petites touches, ou à l’occasion de transformations plus importantes, la présentation des collections évolue en permanence, gage assurément de leur vitalité.

Le renouvellement constant de l’accrochage permet de proposer une vision particulière des œuvres et de donner du sens à la collection. Dès sa création, le musée de Libourne a été voulu comme universel et encyclopédique.
En parfait accord avec l’esprit de la collection et en insistant sur les pièces majeures allant du XIVe au XXe siècle, le parcours proposé rend hommage aux personnalités (fondateur, généreux donateurs, artistes) qui ont fait l’histoire de cette institution bicentenaire. Il s'adresse à la fois à un public déjà fidèle, qui peut ainsi regarder la collection avec un œil neuf, mais aussi à de nouveaux visiteurs qui prendront connaissance de l'existence du musée et y feront une découverte culturelle qu’ils ne soupçonnaient pas. De plus, au sein même de ces ensembles cohérents, la chronologie est respectée, ce qui permet au visiteur de voyager à travers les siècles, en suivant l’évolution stylistique.

 

Expositions temporaires à la Chapelle du Carmel

Le musée dispose également de l’ancienne chapelle du Carmel qui sert de cadre à une programmation ambitieuse d’expositions temporaires. Depuis 2010, le musée veut s’imposer comme un espace de découvertes, de rencontres et d’échanges, ouvert sur le monde artistique d’hier et d’aujourd’hui.

Chaque exposition s’inscrit dans une histoire en train de s’écrire, en parfaite adéquation avec ce que veut aujourd’hui devenir le musée : un lieu où se mêlent les arts, du passé et du présent, qui promeut l’incitation à la curiosité et à l’ouverture du cœur et de l’esprit. Ont notamment été présentées dans ce lieu 101 dessins de la collection Guerlain en 2014, une rétrospective sur l’artiste Joan Mirò en 2017, ou bien des œuvres appartenant au marchand d’art juif Paul Rosenberg en 2018.

 

La valorisation des collections

Conserver, valoriser, partager le patrimoine avec le plus grand nombre, telle est la mission à laquelle le musée se conforme depuis son ouverture il y a deux siècles.

Afin de se faire connaître à l’extérieur, le musée développe également son action auprès des jeunes publics, avec l'accueil des classes durant la période scolaire.  Durant les vacances, il reçoit les 7-11 ans dans les ateliers Pattes Bleues. Ses efforts se portent aussi en direction des adultes, en particulier auprès des personnes âgées et des publics empêchés (handicapés, défavorisés).

Les enfants

Favoriser l’ouverture à de nouveaux publics, tel est le leitmotiv du musée.

Le service éducatif du musée a pour mission de sensibiliser à l’art les enfants dès leur plus jeune âge, grâce à des activités adaptées en rapport avec les œuvres du musée ou présentées lors des expositions temporaires. Pour ce faire, il conduit des visites à thème auprès des scolaires et des ateliers de pratique artistique aux enfants qui viennent au musée durant les vacances scolaires.

Ateliers enfants « Les Pattes Bleues »

Ces ateliers sont gratuits avec un nombre de places limité. Les séances durent au maximum 2h avec une thématique différente en lien avec la collection permanente ou l’exposition temporaire du moment. Les ateliers se déroulent soit au musée des beaux-arts, soit à la chapelle du Carmel. Les enfants acceptés doivent avoir entre 7 et 11 ans.

Une inscription est nécessaire. Des expositions des créations des enfants sont régulièrement installées dans la Galerie des Enfants du musée.

Accueil des classes

Pendant le temps scolaire, un médiateur peut accueillir gratuitement des classes. Une visite d’une heure est proposée adaptée au niveau de la classe allant du CP au lycée. Une inscription et une rencontre avec l’enseignant sont nécessaires.
Exemple de thématiques : qu’est-ce qu’un musée ? Qu’est-ce qu’un tableau ? La muséographie, le portrait, le paysage, la sculpture…


Les Ateliers du Mercredi

Tout comme les ateliers Pattes Bleues, ces ateliers se déroulent au musée des beaux-arts ou à la chapelle du Carmel et sont à destination du jeune public de 8 à 12 ans. Différentes thématiques en lien avec l’histoire de l’art sont programmées. Ces ateliers ont lieu pendant les périodes scolaires. Une inscription est nécessaire.

 Les adultes

Différentes visites commentées sont proposées aux adultes tout au long de l’année. Sur réservation un médiateur culturel peut proposer différents thèmes de visite permettant de voyager dans l’histoire de l’art et nos collections. Les visites sont gratuites.

Toutefois, afin de permettre au public qui souhaite visiter seul les lieux et obtenir des renseignements sur les artistes et leurs œuvres, des cartels explicatifs accompagnent chacune des pièces exposées.

L’action du musée se tourne également vers l’accueil de publics adultes en situation de précarité ou de handicaps. Il est mis à disposition des visiteurs mal voyants des livrets d’œuvres en gros caractères qui reprennent les descriptions accessibles avec les flash code grâce à un simple smartphone.

Ces différentes actions de médiations culturelles ont ainsi permis au musée d’accroitre ses chiffres de fréquentation d’année en année.

 

Les restaurations

A l’égal des hommes, les tableaux subissent eux aussi les outrages du temps. Comme les premiers, ils vivent et vieillissent au rythme des saisons, endurant altérations et blessures de tous ordres. Il convient donc de procéder régulièrement à des suivis sanitaires et parfois à des interventions en vue de leur préservation.

Le musée a mis en place un plan pluriannuel de restauration des œuvres. S’il témoigne de sa vitalité en poursuivant l'enrichissement des collections de la Ville, il a également, et ce depuis le début des années 1990, pratiqué une politique continue de restauration d’œuvres. En outre, la restauration a également pour but de présenter ces œuvres dans les salles du musée et de les proposer ainsi à la connaissance du public.

Cet effort consenti par la Ville de Libourne est reconnu et bénéficie depuis plusieurs années d’un soutien régulier de l’Etat, via la DRAC Aquitaine.

Nos dernières restaurations ont notamment portées sur trois albâtres du XVe siècle représentant des scènes religieuses et dont la polychromie est toujours visible.

Les acquisitions

Enrichir perpétuellement la collection constitue tout autant un champ d’action essentiel au développement du musée. Depuis 2010, le musée a retrouvé un budget d’acquisition qui lui est propre, modeste certes au regard du prix du marché de l’art mais qui permet toutefois l’entrée dans les collections de pièces intéressantes. D’autant que la qualité et l’intérêt des actions du musée sont encouragés financièrement par l’Etat et la Région Aquitaine dans le cadre du FRAM (Fonds Régional d’Acquisition des Musées). Outre ces acquisitions à titre onéreux, le musée peut heureusement compter sur les donateurs et les mécènes.


Parmi nos dernières acquisitions nous avons eu  la chance d’acquérir un dessin préparatoire de Louis Jean-François Lagrenée pour la toile Fabricius, accompagné de sa famille, refuse les présents que Pyrrhus lui envoie, 1777.
Ainsi qu’une huile sur toile de Raphael Delorme, Vierge en lévitation dans la nef de Notre-Dame d’Amiens, vers 1930.

 

Les prêts

Conjointement à la programmation des expositions temporaires au Carmel, le musée apporte un soutien aux programmations françaises et étrangères par le prêt de ses collections. L’intérêt et la variété de ces dernières suscitent la convoitise de nombreux commissaires d’expositions. Les prêts consentis par le musée permettent à la collection d’aller à la rencontre de nouveaux publics et offrent également aux spécialistes l’occasion de l’étudier.



Les Amis des Musées de la Ville de Libourne

L' association fondée en 1997 a pour but de contribuer à l'intégration des musées dans la vie de la cité et de la région ainsi qu'à leur rayonnement en France et à l'étranger. Elle apportera son concours à l'enrichissement et à la restauration des collections.

Aller sur le site www.amisdesmusees-libourne.fr